Claudine ageron Marque

La menace d'accouchement prématuré et le prématuré

En 1992, le mémoire de fin d’étude ostéopathique que je proposais s’intitulait « Intérêt de l’ostéopathie dans la menace d’accouchement prématuré ». La thérapeutique a évolué, la prise en charge de la menace de l’accouchement prématuré s’est modifiée, ainsi que l’approche et le traitement du prématuré.

Mais la menace d’accouchement prématuré (M.A.P.) reste quantitativement la première cause d’hospitalisation pendant la grossesse, le risque réel est variable selon les études entre 15% et 50%, cette différence est dûe aux imprécisions des critères de diagnostics.

Type : Articles
Date : 01/01/2011

Index (10)